Espace Pro
Identifiant (email)
Mot de passe
Mot de passe oublié ?     INSCRIPTION

Immo à Marseille le bon moment pour acheter ou vendre 02/05/2018

diagnostiqueur immobilier marseilleImmobilier : à Marseille, c'est le bon moment pour acheter et vendre. Tous les indicateurs sont au vert pour acheter ou vendre un bien immobilier à Marseille, affirme le président de la Fnaim 13. A Marseille, les évolutions tarifaires sont très variables d'un arrondissement voire d'un quartier à l'autre

C'est le bon moment pour vendre ou acheter sur Marseille et ses alentours. Les professionnels du secteur sont quasiment unanimes en la matière : il est temps de se lancer sans plus tarder. "Il y a un alignement des planètes et nous n'avons jamais connu une telle période, et ce pour quatre raisons. La première est que nous sommes sur un marché extrêmement fluide. L'année dernière, pour la première fois depuis que le marché immobilier existe, il y a eu une augmentation des volumes de l'ordre de 15 % sur un an à Marseille. Il est donc facile d'acheter et de vendre aujourd'hui. Deuxième raison : les taux sont historiquement bas. Si vous devez contracter un emprunt, c'est vraiment le moment de le faire car nous ne savons pas comment ça va évoluer dans les prochains mois. La troisième : suite à la crise de 2008 et le pic atteint en 2011, il y a chaque année une baisse des prix sur Marseille et le département d'environ 1,5-2%. Mais, en 2017, la courbe de baisse s'est arrêté et nous allons vraisemblablement vers une remontée des prix. Enfin, quatrième raison, Aix-Marseille Provence est une métropole extrêmement jeune. Toutes ses prérogatives ne jouent pas à plein, notamment au niveau des transports. Mais dès que ce sera le cas, nous risquons d'avoir un emballement des prix, comme à Bordeaux, suite à l'arrivée du TGV, où il y a une hausse des prix de 7,7%", détaille Didier Bertrand, président de la Fnaim Aix-Marseille-Provence.

D'importantes disparités suivant les quartiers

Les évolutions tarifaires sont néanmoins très variables d'un arrondissement voire d'un quartier à l'autre. "Sur Marseille, nous enregistrons une très légère hausse des prix de l'ordre de 1,5 % avec d'énormes disparités entre des quartiers extrêmement demandés, comme autour du Vieux-Port, dans le 6e, dans le 7e et une partie du 8e, et des quartiers plus délaissés comme autour de la Belle de Mai et certaines rues du 14e, 15e et 16e, où il y a de très fortes baisses des prix. Il est donc très compliqué de raisonner en moyenne : c'est quartier par quartier, rue par rue, voire trottoir par trottoir", explique Didier Bertrand.

Néanmoins, le président de la FNAIM Aix-Marseille-Provence constate certains mouvements, plus ou moins importants. "Il y a un intérêt très fort pour l'hypercentre-ville, que ce soit le 1er, le Vieux-Port, le 6e, le 7e et le 8e, où la pression est toujours extrêmement forte car il y a plus de demandes que d'offres. La qualité de vie a augmenté et on y trouve désormais l'intégralité des publics : personnes seules, familles mono-parentales, pré-retraités, jeunes... Ensuite, quel que soit le quartier, un bien avec un extérieur est aujourd'hui très recherché. Les autres critères très importants concernent les transports en commun, les bouches de métro, les tramways, les bus, la facilité de se garer ou encore les écoles quand on a des enfants", liste-t-il.

Une marge de négociation faible voire nulle

De leur côté, les marges de négociation ont tendance à se replier. Si la dernière étude du groupe SeLoger précisait, fin avril, qu'elles étaient de 4,9% pour les appartements et de 4,6% pour les maisons en Paca, Didier Bertrand se veut être beaucoup plus nuancé. "Le premier conseil que je donnerais à tous les acheteurs potentiels est de ne pas négocier ! Il y a beaucoup plus de demandes que d'offres et les vendeurs suivent les conseils des professionnels. De ce fait, ils mettent sur le marché des biens qui sont au juste prix. Par conséquent, si un bien correspond à votre recherche, allez-y et faites bien une offre au prix. Si vous imaginez pouvoir faire une négociation, elle devrait correspondre à peu près à un café par jour sur 20 ans. Vous ne pouvez donc pas forcément vous permettre cela aujourd'hui... Néanmoins, s'il y a peu de demandes sur le bien souhaité, vous pouvez essayer de négocier 2 à 4%. Au-delà, vous ne serez plus crédible. Nous ne sommes plus dans le temps où l'acquéreur avait la main : c'est le vendeur qui a la main aujourd'hui !", affirme Didier Bertrand.

 

Source: Julien Pompey LAPROVENCE.COM Publié le 02/05/18 - https://www.laprovence.com/article/economie/4960472/la-minute-eco-immobilier-a-marseille-cest-le-bon-moment-dacheter-et-de-vendre.html




Nous suivre sur les Réseaux Sociaux

 placedesdiagnostics.com sur facebook       placedesdiagnostics.com sur twitter      placedesdiagnostics.com sur youtube      Placedesdiagnostics.com sur Pinterest      placedesdiagnostics.com sur google plus

Devis Express
Les dernières demandes de Devis

12/12/2018 13h20
Appartement (Vente)
44000 Nantes
Performance énergétique (DPE)

12/12/2018 12h45
Maison Individuelle (Vente)
56260 Larmor Plage
Diagnostic assainissement

11/12/2018 17h56
Maison Individuelle (Vente)
17250 Pont-l-Abbé-d-Arnoult
Performance énergétique (DPE), Diagnostic amiante, Etat parasitaire (termites), Diagnostic électricité

10/12/2018 13h02
Maison (Location)
95620 Parmain
Performance énergétique (DPE)